Entrepreneuriat et maternité


Lily enceinteMon silence radio de ces derniers mois s’explique d’une part par le boulot (ben oui), mais également car j’ai accouché le 16 novembre dernier d’une petite Lilou.

Petit point sur le congé maternité donc !

Durée :
Le congé maternité comprend un congé prénatal (avant la date présumée de l’accouchement), de 6 semaines, et un congé postnatal (après l’accouchement), de 10 semaines, soit 16 semaines (112 jours) au total.

Démarches :
L’employeur (soi-même donc), doit remplir une attestation de salaire pour les indemnités journalières maternité, attestation qui doit être établie en début de congé..
Elle peut être téléchargée ici ou être renseignée directement en ligne sur net-entreprises.

Droits :
Les indemnités journalières se calculent en fonction des derniers salaires (1/91,25 du cumul des 3 derniers mois).
Elle peuvent être versée directement au salarié (auquel cas la société ne lui verse pas de salaire ; ou à la société, qui continue donc à verser le salaire du salarié, ce qu’on appelle la subrogation).

A noter :
Le process ci-dessus est valable pour la SAS puisqu’on est salariées.
Dans le cadre d’une SARL avec un statut de TNS, c’est le RSI (chouette) qui est l’interlocuteur.
Pour être “indeminisée”, il faut s’arrêter au minimum 44 jours, avec une indemnité calculée comme suit :
2 262,92 € pour 44 jours d’arrêt
3 034,37 € pour 59 jours d’arrêt
3 805,82 € pour 74 jours d’arrêt

à laquelle s’ajoute une allocation forfaitaire de repos maternel destinée à compenser la diminution d’activité, d’un montant de 3 129 €.

Et après :
Habitant dans le 10ème, arrondissement dans lequel il y a royalement une commission par an, en juin, d’attribution de places en crèches, je n’ai pas pu bénéficier du dispositif, et ne peux pas dire comment les entrepreneurs sont traités !
En revanche ce que je sais c’est que les crèches (même municipales) comme assistantes maternelles ne prennent pas les enfants avant leurs 2 mois et demi. Et dans un premier temps, l’enfant n’est pris qu’à temps partiel (période d’adaptation de 2 semaines en général).
Bref, même si le congé maternité dure en théorie 10 semaines après l’accouchement, il faut prévoir de le rallonger un peu pour pouvoir gérer la garde !

Post Précédent
Pépinière La Boetie

Laisser un commentaire

*